American Nightmare 2 (****)

american nightmareAmerican Nightmare revient cette année et illustre de nouveau l’Amérique criminelle et ses prisons surpeuplées.

Le film se place dans un monde presque parfait : le chômage, la violence et la criminalité sont nuls. Mais à une exception près : une fois par an, pendant douze heures, le gouvernement légalise les meurtres et la liberté est totale.

Ainsi, après le premier opus où nous observons « la purge » par le biais des « riches », nous nous retrouvons, dans le second volet, de l’autre coté de la ville, où les habitants n’ont pas les moyens de se barricader.

Le premier volet, novateur dans le genre, a donné de solides bases au film qui a suivi. Dans ce second opus, l’action est forte, les gestes sont brutaux et les décisions ont des conséquences catastrophiques. L’ambiance est palpable et le spectateur se sent devenir acteur. Il assiste à un environnement de guerre vu par les moins bien nantis, joué par des acteurs inconnus mais très talentueux. On ressent leur peur, on la vit, à chaque seconde. La direction cinématographique est maitrisée et nous promet une suite encore plus explosive. Mais ce scénario semble donner au spectateur ce qu’il est venu chercher : un jeu de massacre urbain sans foi ni loi, qui n’approfondit pas assez le jeu des protagonistes et qui ne fait qu’effleurer l’action politico-révolutionnaire.

Avec mots-clefs .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>