Annabelle (*)

Annabelle-posterUn homme offre un jour à sa femme une poupée en porcelaine portant une longue robe blanche. Au départ, elle est ravie de ce présent, elle va pouvoir le rajouter à sa collection, mais elle va vite découvrir que d’étranges phénomènes se produisent à cause de cette poupée machiavélique.

Alors que Annabelle apparaît dans l’atelier des Warren dans le film Conjuring , les studios Warner Bros. et New Line ont souhaité développer l’histoire de cette poupée enfermée sous verre. Même si le film s’inspire de L’exorciste ou Rosemary’s Baby, le résultat n’en est que peu satisfaisant. L’histoire est peu évoluée et surjoue les clichés vus et revus. Les personnages sont trop naïfs, leurs actes en deviennent ridicules. Le jeu des acteurs n’est pas performant et cela rend le film assez lent. Certains moments surprennent mais ne font pas peur comme nous nous en attendons lorsque le film est classé dans le genre « Epouvante-Horreur ».

La plupart du temps, le spectateur s’attend à de l’action, qui n’arrive finalement pas ou qui est prévisible. Et le personnage d’Annabelle n’est qu’un accessoire, et non un personnage comme on aurait pu s’y attendre. Au final, c’est assez ressemblant à l’ambiance de Conjuring mais en moins perfectionné. Alors que la peur dans Conjuring n’était pas non plus polyvalente, dans Annabelle, elle est moindre.

Résultat très decevant, surtout en vue de la publicité qu’il a suscité.

Avec mots-clefs , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Une réaction à Annabelle (*)

  1. Allison a écrit:

    Ce film a fait tellement polémique que tous les téléspectateurs s’attendaient à quelque chose de vraiment surprenant, ce qui fait que certains d’entre eux donnent un point de vue négatif car leurs attentions ont été en quelque sorte « noyées » par cette polémique.
    Je l’ai trouvé pas mal. L’histoire tient la route (nous savons pourquoi la poupée fait son apparition dans The Conjuring), les personnages sont attirants ce qui l’a rend captivante, l’environnement reflète le thème et reste dans les mêmes nuances que The Conjuring.
    Je l’ai vu au cinéma, j’ai stressée et sans nier il y a des moments où j’ai fais des bonds.
    Ce film respecte pour ma part tout à fait sa catégorie, car je ne pense pas que tout ce qui est lié au satanisme soit drôle et qualifié comme comédie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>