Avis de mistral (****)

avis-de-mistralLe titre du film, Avis de mistral, réalisé par Rose Bosch, exprime le mistral fréquent des régions du sud de la France, mais peut aussi être la métaphore des bouleversements que cette histoire va provoquer.

En effet, à la suite de conflits familiaux, des vacances sont précipitamment prévues en Provence chez le grand-père de famille. La grand-mère accompagne les enfants de sa fille : un garçon, Adrien joué par Hugo Dessioux aussi connu pour ses vidéos YouTube sous le nom de Hugo Tout Seul, une fille, Léa jouée par Chloé Jouannet, fille d »Alexandra Lamy, et un autre jeune garçon muet, Théo, interprété par Lukas Pelissier.

Arrivés à destination, ils découvrent que le grand père chez qui ils ont prévu de séjourner n’est pas au courant de leur venue, et eux-mêmes ne l’ont pas vu depuis longtemps. C’est ainsi que, découvrant que l’endroit où il vit n’a pas de réseaux, les conflits commencent.

Ils se rendent donc compte que les modes de vies des différentes générations sont très contradictoires (la famille vit à Paris, le lieu où « on ne voit pas le temps passer » alors que le grand père, au contraire, aime voir le temps passer et c’est pour cela qu’il vit dans un endroit plus en reclus de la civilisation). Mais, bientôt, les aveux et réconciliations se font et nous observons l’évolution de leurs relations.

Différents thèmes sont abordés comme celui de l’amour, de l’amitié, des retrouvailles et des rencontres, mais aussi des disputes, des déceptions et des dangers. Néanmoins tous ces sujets sont élaborés avec humour et délicatesse.

Le film est agréable à regarder grâce au style cinématographique et aux différentes musiques qui permettent d’attirer notre attention et de nous plonger plus facilement dans l’histoire. Les acteurs sont dynamiques et reflètent la nouvelle génération qui accorde beaucoup d’importance aux technologies modernes et qui se soucie moins des contacts physiques et réels. Mais ici, nous avons l’occasion de voir que la Provence a fait d’eux des personnes différentes, qui se libèrent de leurs contraintes extérieures pour s’intégrer dans un lieu où rien n’est pareil que chez eux. Ainsi, le film offre une belle représentation des régions du Sud du pays, et nous avons même l »opportunité de voir Michel Drucker en personne descendant la côte en vélo.

Le film est accessible à tout type de téléspectateur, autant les plus jeunes que les plus âgés se reconnaîtront. Il mélange le drame et la comédie en représentant toutes les générations liées à des différentes histoires captivantes.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire