Chemins croisés (****)

_7e9XeV5S6Y3JdROLoUWB6eR3m4Luke Collins est un jeune homme ambitieux qui rêve de devenir le champion de rodéo à la monte de taureau. Après un accident qui a failli le tuer, Luke retourne dans l’arène, et dans les gradins, il fait la rencontre de Sophia, une belle jeune fille, dont il tombe immédiatement sous le charme. Mais la vie de cowboy qui coure les rodéos et celle d’une étudiante en art qui veut travailler à New York ne sont pas compatibles. Alors qu’ils croient leur histoire d’amour vouée à l’échec, ils font la rencontre de Ira, un vieil homme charmant, vétéran de la seconde guerre mondiale. En se liant d’amitié avec lui, le jeune couple découvre l’histoire d’amour d’Ira, avec sa tendre épouse, Ruth. C’est à travers le parcours amoureux tumultueux d’un vieil homme qu’enfin les 2 jeunes âmes soeurs pourront peut-être trouver comment passer à travers les épreuves qui secouent leur amour naissant. Peut-être qu’une histoire du passé les liera ensemble pour l’avenir.

Le film commence sur un rodéo. Il y a de l’adrénaline dans l’air, ce qui est une bonne approche. Autre chose qui ne nuit pas, c’est le physique très attirant de l’acteur qui joue le rôle principal, Scott Eastwood, le fils de Clint Eastwood, ainsi que la chimie qui le lie à la magnifique Brittany Robertson, l’actrice principale. Ces deux-là forment un si beau couple de film romantique. L’histoire est magnifique, sans longueur, empreinte de magie, qui nous fait vraiment croire, le temps d’un film, au grand amour. C’est du très grand Nicholas Sparks, interprété avec brio par toute une brochette d’acteurs de grand talent. C’est le parfait film de filles. À voir et à revoir, c’est le genre de long-métrage dont on ne se lasse jamais.

Avec mots-clefs , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>