Entre chiens et loups (*****)

entre-chiens-et-loupsEntre chiens et loups de Malorie Blackman, le premier tome d’une série, est un livre original, tout d’abord par sa forme : les chapitres sont classés par personnages. L’histoire se déroule tout en passant de la pensée d’un personnage à la pensée d’un autre personnage.

Mais aussi par sa morale. Le système étudié est le reflet d’une ségrégation raciale où les blancs appelés Nihils sont rejetés et doivent vivre dans un environnement gouverné par les noirs ou Primas. Se crée alors une communauté fermée de deux groupes : l’un dominant, et l’autre dominé.

C’est ainsi que les deux personnages principaux, Callum et Sephy, racontent leur histoire. Perséphone Hadley, couramment appelée Sephy tout au long du livre, est noire et est la fille du ministre, alors que Callum est blanc et est fils d’ouvrier. Ces deux personnages vont développer une amitié forte qui va s’accroître jusqu’à menacer leur vie. Leur relation a débuté grâce aux liens de leurs mères respectives. La mère de Callum, Meggie, était la gouvernante de Sephy et sa soeur Minerva, et Callum aidait sa mère à s’occuper d’elles. Mais Meggie se fait renvoyer et les deux personnages sont forcés de se voir en cachette.

Tout bascule lorsqu’une bombe explose dans le centre commercial de la ville où les deux personnages habitent. Les proches de Callum sont accusés et de lourdes peines sont lancées contre eux. Il décide alors de rejoindre un groupe, la Milice de Libération, qui vise à s’attaquer aux personnes qui dominent la société, et se libérer de ce poids sur lequel ils font pression. Par la suite, Callum fait plusieurs erreurs qui montrent que la haine et l’amour se rejoignent étroitement.

Cette histoire est poignante puisqu’elle interroge sur une société passée, qui peut encore être d’actualité, où les personnes noires étaient victimes de violence, d’agression et de rejet. Plus généralement, elle étudie les conséquences que peut provoquer une communauté qui rejette les individus aux origines et coutumes différentes. Dans le livre, plusieurs personnalités sont illustrées permettant de montrer les différents comportements que les personnes peuvent avoir lorsqu »elles se sentent en danger.

Cette histoire nous rappelle Roméo et Juliette, mais l’histoire de ce récit n’est qu’une similitude aléatoire puisu’elle est mélangée avec un genre tout à fait à la mode, le genre dystopique.

La suite de ce roman, La couleur de la haine, présente les conséquences que peut avoir ce genre de société sur les générations futures. Des personnages se battent contre les actes passés qui ont des impacts sur le présent et essaient de s »en dépêtrer tandis que d »autres revendiquent leur liberté.

Je recommande ce livre puisqu’il représente plus qu’une question sociale et communautaire. Il exploite une aventure amoureuse interdite tout en questionnant sur les enjeux que celle-ci peut avoir.

Néanmoins, il est recommandé aux adolescents plus qu’à la jeunesse puisqu’il y a certaines parties qui peuvent être choquantes aux yeux de certains jeunes lecteurs.

Print Friendly, PDF & Email

2 commentaires sur “Entre chiens et loups (*****)”

  1. Très bonne critique !
    J’ai du lire ce livre en 3ème pour les cours, et je l’ai adoré ! les personnages sont attachants et l’histoire très prenante. Il montre vraiment un point de vue différent de ce qu’on croit connaitre et pourrait être vrai.
    J’ai fini ce livre les larmes au yeux, mais c’est un très beau message d’amour !

Laisser un commentaire