Devious Maids (*****)

o-DEVIOUS-MAIDS-facebookQuatre femmes, Marisol, Rosie, Carmen et Zoila, sont employées comme femmes de ménage par des personnes riches, mais, un jour, leurs amies Flora est victime d’un meurtre et celles-ci s’allient afin de trouver qui est le mystérieux meurtrier. Cette histoire durera une saison et sera mélangée par d’autres mystères dont les femmes de ménage se chargent avec plaisir. Ainsi, des ambiguïtés se créent entre les domestiques et les employeurs mais aussi avec leur entourage qui se révèlent être différents de ce qu’ils pensaient.

Après la fin de Desperate Housewives, Marc Cherry se tourne vers une autre série dans le même concept mais se concentre plus sur des personnes hispaniques, souvent d’origines mexicaines. Il faut peut-être quelque temps d’adaptation pour le spectateur puisque l’histoire commence directement, sans introduction ou désignation des personnages mais c’est ainsi qu’il arrive à rapidement rentrer dans les intrigues. En effet, chaque épisode offre un nouveau point de vue sur l’intrigue du moment qui se complexifie petit à petit. Il est très facile de finir accro à cette série mouvementée par sa musique typiquement sudaméricaine et les personnages qui rythment l’histoire. Alors que l’on pourrait croire que ce sont les riches employeurs qui sont les centres d’attention, ce n’est pas le cas. La vie des femmes de ménage est développée et il est très plaisant d’observer les comportements et les décisions de ces personnes car, étant des minorités, elles ne sont pas souvent représentées à la télévision, ce qui fait toute son originalité. Chaque personne a son passé, sa propre personnalité et ses ambitions, ce qui les rendent encore plus attachantes !

Deux saisons complètes sont disponibles à ce jour.
Pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>