Les cavaliers de l’Apocalypse (***)

les-cavaliers-de-l-apocalypse,-tome-1---guerre-343077-250-400Alors que la fin approche, les cavaliers de l’Apocalypse doivent choisir entre préserver leur humanité et combattre aux côtés du Bien ou déchaîner l’enfer sur Terre. Ares, le cavalier représentant la Guerre, rencontre Cara Thornhart et découvre qu’à ses côtés il perd ses pouvoirs.
Ce roman est la suite de la précédente série Démonica et se place dans le même univers et les événements qui se passent dans cette série ont vraiment un impact sur ce spin-off.

Cette fois-ci nous nous intéressons aux quatre cavaliers de l’Apocalypse : Arès, Limos, Thanatos et Pestilence. Chaque cavalier est porteur d’un seau qu’ils doivent protéger et une fois que celui-ci est brisé, les cavaliers sont submergés par leur caractère obscur. C’est le cas de Reseph qui cherche à briser les trois autres seaux pour pouvoir régner sur le mal avec son frère et sa sœur.Le roman se base sur le personnage d’Ares. Chaque humain se trouvant à proximité de lui a envie de se battre. C’est un personnage qui aime les lieux où la bataille fait rage et les combats ont le pouvoir de l’exalter. A côté de lui, il y a Cara. Elle est humaine et, par un hasard ou un « malheureux » événement, se retrouve projetée dans le monde d’Ares. Dès leur première rencontre il y a une attraction qui s’opère entre eux.

Larissa Ione développe un monde vraiment fascinant, mêlant fiction et mythologie. La mythologie grecque est imaginée autrement et c’est ce qui rend l’histoire intrigante. De plus, son univers est encore plus sombre, plus effrayant et encore plus grand car la fin du monde est en jeu.
Ce premier tome est très bon et a beaucoup d’action et le spectateur est curieux de savoir ce qu’il pourrait bien se passer après.

Pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>