Multiversum (*)

multiversumLe résumé et la couverture présage une histoire intéressante et originale. Deux personnes sont en dialogue télépathique et vont développer un amour impossible.

Mais le livre a beaucoup de défauts. Tout d’abord l’écriture, ou la traduction, est très peu élaborée, trop simpliste et parfois même ne relevant pas des tournures de phrases françaises. Nous avons plus l’impression de nous trouver dans une histoire pour enfants.

Ensuite, on a du mal à s’attacher aux personnages. Nous avons l’impression qu’ils ne sont touchés que par des évènements extérieurs contraignant etleur personnalité n’est pas assez développée.

En ce qui concerne l’histoire en elle-même, elle est assez bien mais il manque beaucoup d’éléments pour devenir un livre agréable sous toutes les formes. L’idée qu’il y ait deux univers parallèles où deux adolescents sont les seuls liens qui unissent les mondes est bien, mais rien n’est précisé clairement pour que nous soyons convaincus. Nous avons l’impression que cette idée n’est qu’une idée inconcevable, qu’elle relève de l’imaginaire, c’est pourquoi le lecteur a du mal à s’ancrer dans l’histoire. On a l’impression que cette histoire relève des séries américaines où tout est beau lorsqu’on le voit ou lorsqu’on le lit, mais rien n’est réel. L’intrigue n’est pas construite, nous n’avons pas le temps de nous attendre à un évènement lorsqu’il arrive et ne produit donc pas l’effet désiré.

Néanmoins, d’autres lecteurs peuvent penser le contraire. C’est tout de même une histoire originale, qui manque peut-être de précision et d’approfondissement, mais qui divertit. Bien pour les adolescents en attente de relation amoureuse passionnante et atypique.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire