Room (*****)

ROOM-II Jack et sa Maman sont enfermés dans une pièce depuis des années. Jack a 5 ans et il n’est jamais sorti de cette pièce et ne connaît que sa Maman et le « méchant Old Nick ». Il pense même que les images diffusées à la télévision ne sont pas réelles. Alors, Ma établit un plan et compte sur ce dernier essai pour s’échapper. L’auteure, Emma Donoghue, nous fait donc assister à la découverte du monde d’un enfant.

Le concept du livre est très intriguant et, même si beaucoup pensent que le début est long, l’histoire en elle-même est très attachante malgré les thèmes difficiles qui sont abordés. L’auteure sait parfaitement maintenir la tension et le lecteur est réellement intrigué par la suite des évènements.

Emma Donoghue se met à la place de Jack, qui, comme tout enfant de cinq ans, est très naïf. Cela donne donc un aspect léger à l’histoire. En effet, il n’a pas conscience de ce qu’il traverse alors que sa mère passe par un véritable traumatisme. L’histoire ne part donc jamais dans le sordide, au contraire, elle est assez amusante à travers les yeux de ce jeune garçon courageux et ingénieux.

Le roman est découpé en trois grandes parties, ce qui permet au lecteur d’être littéralement plongé dans l’histoire sans être interrompu. Il est tenu en halène par l’intrigue intelligemment ficelée qui surprend autant qu’elle émerveille. Et, en ce qui concerne les actions, elles se déroulent dans un ordre justifié et détaillé pour rendre l’histoire intrigante et originale.

Room est donc un roman psychologique et sociologique romancé, ce qui permet d’être accessible à tous types de lecteurs. En écrivant cette histoire, l’auteure nous ouvre aussi les yeux sur les caractéristiques et dangers de la société et nous montre comment une relation peut changer selon les circonstances dans lesquelles elle est ancrée.

Print Friendly, PDF & Email

5 commentaires sur “Room (*****)”

  1. Quand rien n’est ce qu’il semble être…Un livre angoissant, où quatre murs qui semblent un univers tout entier s’effondrent pour laisser place à un monde effrayant, auquel ce petit être qui nous sert de narrateur n’avait jamais été préparé.
    L’horreur de l’enfermement et d’une vie volée en quelque mots pointus.

  2. Ce roman soulèvent de nombreux questionnements sur la perte et l’absence de repères, le bien et le mal, jusqu’où l’emprise et la manipulation peuvent conduire les victimes. Globalement, j’ai beaucoup apprécié ce livre et même si parfois le style m’a agacé, l’auteure a su faire preuve d’une très grande habilité dans ses mots et dans son phrasé, elle a parfaitement su se mettre dans la peau de l’enfant et c’en est bluffant !

  3. J’ai vraiment adoré voir du point de vue du petit garçon même si au début j’ai cru que j’allais barrer tous les « Monsieur », « Madame » qu’il y avait dans les premières pages. Oubliant ce seul bémol j’ai trouvé ce livre vraiment génial, magique La façon dont Jack découvre le Dehors à ça façon, comment il voit les choses, et les mimiques des gens vraiment bizarres… Enfin bref j’ai vraiment adoré. C’est bouleversant surtout parce que le narrateur est l’enfant, innocent…

Laisser un commentaire