San Andreas (*)

111La Californie est traversée de part en part par la célèbre faille de San Andreas. Et comme les sismologues le prédisent depuis des années, un méga tremblement de terre fracasse la côte ouest américaine, entraînant dans la mort des millions de gens. C’est dans ce chaos digne de la fin du monde qu’un sauveteur tente par tous les moyens de sauver sa fille unique, coincée au coeur d’une ville en morceaux, essayant de rester en vie.

Dès les 5 premières minutes, le film est criant de son manque d’intrigue, c’est mal fignolé.
Avec des exagérations par dessus exagérations et des cascades démesurées… Rapide et dangereux, c’est TRÈS exagéré. San Andreas est dans la même catégorie. Même affaire que dans le film 2012, mais à la place de la limousine et de l’avion, c’est une hélicoptère qui zigzague entre les bâtiments qui s’effondrent. Il y a un gros manque d’originalité. C’est décevant. Ça sent le réchauffé.

De plus, sur les 114 minutes du film, il y avait de la place dans l’histoire, pour que la science montre plus qu’en 5 minutes ce qui est en train d’arriver. Le film aurait été plus intéressant si il y avait eu plus de détails. Plus de prémices avant la catastrophe. Il manque de préliminaires dans cette histoire. Si au bout de 20 minutes d’un film, il y a déjà des millions de morts à la file, que restera-t-il pour le reste du temps ? Pas grand chose.

Les personnages manquent de personnalités. Ils ne sont pas crédibles, tout comme les acteurs d’ailleurs. Et c’est dommage.  Tout ce que chaque acteur fait, c’est sur-jouer, en rajouter. Il n’y a aucune chimie entre eux. On dirait une espèce de compétition grotesque pour savoir qui en mettra le plus dans ses expressions de terreurs devant l’apocalypse. Et ce n’est vraiment pas nécessaire. De plus, pour un film où sévit un cataclysmique majeur, les acteurs sont toujours beaux, propres, sans égratignures. Et ça, c’est mauvais.

Seul point positif, les effet spéciaux sont bien faits, surtout quand il n’y a aucun acteur dedans.

Pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>