Rêves d’or (**)

21054627_20131104094933167Ce film retrace l’histoire de quatre adolescents qui décident de partir en Amérique. Au départ, deux garçons vivant au Guatemala partent avec leur amie pour les Etats-Unis. Mais ils remarquent qu’un indien les suit, ils l’acceptent don  dans leur groupe. Ainsi, ils grimpent clandestinement dans des wagons pour pouvoir traverser leur pays et vivre le rêve américain comme ils se l’imaginent. Néanmoins, leur traversée va être périlleuse et ils ne vont pas tous pouvoir arriver à destination.

Rêves d’or est filmé comme un documentaire, peu de musique entraînante comme dans de nombreux films, peu de scènes explicites afin que le spectateur comprenne les objectifs des jeunes, ou même des flashbacks de leur ancienne vie. Nous ne faisons que suivre leur périple du début à la fin. Les personnes qui n’arrivent pas à aller en Amérique sont laissées de côté, nous ne savons pas ce qu’il advient d’elles. En fait, nous ne suivons que ceux qui y arrivent.

Il est important de signaler que le film n’est pas traduit oralement, mais  il y a des sous-titres au bas du film. Néanmoins, ce n’est pas vraiment un handicap puisque les personnages ne parlent pas beaucoup pendant toute la longueur du film. Nous les voyons plus agir selon les difficiles circonstances qu’ils vont affronter.

Au final, c’est plus un film qui retrace l’épreuve qu’est la traversée de la frontière américaine, qu’un film qui essaie de faire naître une histoire des personnages présents afin que le spectateur s’attache et se sente concerné.

L’honneur des highlands (***)

1410-chefs-murray2_orgElle est la cible de tous les hommes du royaume, mais un seul trouve grâce à ses yeux…

Lady Gisèle est recherchée par tout le royaume français et accusée du meurtre de son mari. Elle se fait donc passer pour une servante et rencontre Nigel Murray lors d’une bataille contre l’Angleterre. Son plus grand défi sera de réussir à lui faire oublier son douloureux passé et à lui redonner foi en l’amour.

Dans ce tome nous retrouvons Nigel. Cela fait sept ans qu’il a quitté l’Écosse pour faire la guerre en France et il fait ainsi la connaissance de Gisèle, déguisée en homme. Nigel lui vient en aide en devenant son protecteur et en jurant sur son honneur. S’en suit alors une longue période de traque et d’embûches pour atteindre l’Écosse.
Nigel n’a pas peur, il est courageux, loyal, a un grand honneur mais surtout un grand humour. Il ne veut pas se lancer dans une histoire sans être sûr de ses sentiments.
Gisèle est maligne et très intelligente, et a beaucoup de points communs avec Maldie. Cela fait un an qu’elle se cache de ses bourreaux et ça lui donne une grande envie de vivre. Elle a été brisée, maltraitée mais ne veut pas qu’on s’apitoie sur son sort, au contraire, elle cherche à aller de l’avant et à guérir de ses blessures.

Les premiers rapprochements ne tardent pas à arriver entre eux. Leurs intentions l’un envers l’autre sont les mêmes du début à la fin, ils ont chacun besoin l’un de l’autre et c’est ainsi que leur relation évolue au fil du temps.
Les tomes sont assez imposants, il faut environ 500 pages et des passages sont longs mais la lecture est agréable comme le sont les personnages.

Le destin des Highlands (***)

les-chefs-du-clan-murray,-tome-1---le-destin-des-highlands-514871-250-400Balfour Murray, dirigeant du clan du même nom, attaque le clan Beaton suite à l’enlèvement de son frère Eric. Sur sa route du retour, il croise Maldie, une guérisseuse, qui va ensuite intégrer leur clan. Très vite, des sentiments vont émerger de ces deux personnages mais leur romance ne sera pas de tout repos. Balfour peut-il vraiment se fier à cette jeune inconnue qui entretient un mystère sur ses origines et laisser libre cours au désir qu’il éprouve pour elle ?

Cette série est une des premières que l’auteur est écrite et nous pouvons voir une réelle évolution par rapport à l’histoire, aux personnages et à l’écriture. Dans Wherlocke ou Le Clan Murray, l’écriture de l’auteur est plus belle, moins lourde sur les états d’âme des personnages. Ensuite, ils sont plus approfondis et l’histoire a beaucoup plus de rebondissements. Alors que dans cette série, c’est un peu tout le contraire. Les personnages ont moins de punch et il y a moins d’actions et de rebondissements.

L’histoire se place dans l’Ecosse du Moyen-Âge et est très rapidement accompagnée d’une romance entre Balfour et Maldie. Ces personnages sont émouvants, sûrs d’eux mais aussi fragiles. Ils ont des parents qui ont commis beaucoup d’erreurs, les personnages sont donc pris dans le doute de reproduire les mêmes.

L’écriture de l’auteur est fluide mais l’histoire avance assez lentement. La personnalité des personnages est développée mais ils manquent de force de caractère. Au final, la lecture est très agréable même si un peu plus d’action et d’activité en plus n’aurait pas été de trop.

L’histoire « Le destin des Highlands » continue avec « L’honneur des Highlands » et « L’espoir des Highlands » formant une véritable série « Les chefs du clan Murray ». Cependant, elle est plutôt décevante en comparaison de sa précédente série « Le Clan Murray » dont l’histoire est tirée.

Le Labyrinthe (****)

418353Chaque mois, une nouvelle personne rejoint le groupe de prisonniers déjà formé dans le Labyrinthe. C’est ainsi que Thomas se retrouve dans un énorme terrain entouré d’un mur dans lequel il est pris au piège. Mais, dans la journée, le mur s’ouvre et des « coureurs » explorent le Labyrinthe et cherchent désespérément une sortie. Thomas, qui se différencie des autres par son caractère, essaie de trouver une échappatoire.

Le film s’ancre dès le départ dans le vif du sujet. Le personnage ne sait pas qui il est, sa mémoire a été, comme les autres, enlevée. Le spectateur découvre alors les caractéristiques du Labyrinthe au fur et à mesure que Thomas les découvre.

Le film est rythmé par de l’aventure et de l’action et accompagné par d’intenses effets spéciaux. Alors que le réalisateur Wes Ball disposait d’un faible budget, il a su faire en sorte que le spectateur se sente acteur de l’histoire. Aussi, les acteurs performants en sont pour quelque chose. Globalement, le film est une bonne adaptation du livre écrit par James Dashner, même si quelques modifications ont été effectuées.

La fin est tout de même très inattendue et nous laisse sur notre faim. Mais, pas d’inquiétude, le second volet sortira le 18 septembre 2015.