L’interview qui tue ! (***)

439038

Le voici le fameux film que Sony et la Corée du Nord ne voulait pas voir sortir sur les grands écrans du monde entier. Et pourtant…
L’histoire se résume à ceci : Dave Skylard (James Franco) veut devenir un grand, un très grand journaliste. Celui qui fera l’interview du siècle. Il pense y arriver en ayant devant lui, dans une grande entrevue, nul autre que Kim Jun Un, le chef d’état de la Corée du Nord. Bien secondé par son ami et producteur, Aaron (Seth Rogen), Dave entreprend ce qui pourrait bien être un laissez-passer pour la gloire ou pour la mort…

Une seule règle pour voir ce film, avoir le sens l’humour. Il ne faut surtout pas prendre les gags ou même les dialogues au premier degré, sinon, autant ne pas regarder ce film du tout. Seth Rogen et James Franco sont fidèles à eux même dans ce long métrage aux allures de parodies. Ce n’est que ce que c’est, un film loufoque sans grande démonstration de talent artistique de la part d’acteurs qui nous ont déjà montré bien mieux. Les longueurs sont fréquentes et perdre le fil des conversations entre les personnages est facile, tant tout est dépourvu de sens. Pourtant, au final, « the interview » livre la marchandise, avec surprise. Ne cherchez pas de sens caché, ni de vérité profonde dans ce film, il n’y en n’a pas. Profitez des gags et des pitreries pour rigoler un peu, et ne prenez pas cela trop au sérieux.

The Mindy Project (****)

url1La série The Mindy Project, écrite et jouée principalement par Mindy Kaling, raconte l’histoire de Mindy, gynécologue travaillant dans un cabinet avec d’autres médecins. Elle est très extravagante et n’arrête pas de chercher des compagnons, c’est pourquoi elle organise de nombreux rencards qui ne mènent pas souvent à quelque chose de concret. Cette série est une comédie qui s’apparente à New Girl mais avec des personnages légèrement plus vieux, qui tournent autour de la trentaine et plus. Chaque épisode retrace des histoires différentes, qui néanmoins se suivent, et même si Mindy arrive à rencontrer des personnes avec qui elle a des expériences amoureuses, la plupart du temps, celles-ci ne durent pas longtemps.

The Mindy Project est une série de trois saisons tout en humour, qui prend le métier des gynécologues comme base pour développer des histoires plus profondes et psychologiques. Mindy est un personnage attachant et drôle mais aussi parfois agaçant. Elle se comporte parfois comme une fille gâtée qui a des principes et qui ne s’en détachera pas, ce qui est évoqué de nombreuses fois dans la série. Ce qui pousse à l’intérêt, ce sont ses rencards et les personnes avec qui elle sort, qui sortent souvent de l’ordinaire. Mindy est quelqu’un de seule qui n’arrive pas à trouver l’heureux élu et c’est pourquoi elle s’entête à chercher, même si les personnes qu’elle trouve ne sont pas toujours très bien pour elle. Mais elle passe donc de copain en copain, et c’est ce qui enlève une partie de réalisme. A la fin d’un épisode, elle se sépare d’un homme et au début de l’épisode suivant elle rencontre « par hasard » une nouvelle personne qui l’intéresse.

Cependant, ses collègues de travail ont aussi une part dans l’histoire. Elle est accompagnée par deux autres gynécologues, docteur Jérémy Reed, le séduisant britannique, et docteur Daniel Castellano, le sérieux médecin compétiteur. Ce dernier, Danny, a une relation ambigüe avec Mindy. Il montre souvent ses défauts mais parfois ils se rapprochent dangereusement. C’est un personnage mystérieux et donc très drôle.

En conclusion, cette série est intéressante pour ceux qui aiment regarder des films légers et humoristiques. Les personnages sont attachants et le spectateur veut connaître leur évolution et savoir comment ils vont dépasser certaines épreuves à chaque fin d’épisode.