Maggie (*)

17306985521_857f08b819_oUn terrible fléau s’abat sur l’humanité. Un virus qui transforme  les gens contaminés en zombies cannibales. C’est dans cet enfer que Wade et sa famille se retrouve coincés bien malgré eux. Mais lorsque, Maggie, l’aînée des enfants, se retrouve contaminée, les épreuves de la famille ne font que commencer. Comment un parent peut accepter de regarder son enfant mourir ? Surtout lorsqu’il n’y a plus rien a faire…

La recette de ce film de Zombie se démarque par le fait qu’il ne ressemble à rien de connu dans l’univers des morts-vivants. Il n’y a pas de chasse de zombies ou de grands combats sanglants. Juste un père, brillamment jouer par Arnold Schwarzenegger, qui reste au près de sa fille agonisante. L’histoire s’imprègne doucement de l’énormité écoeurante de ce que cette famille doit subir. Puis viennent les longueurs. Et il y en a… Beaucoup. En voulant rendre l’histoire plus proche d’une certaine réalité, il semble que le réalisateur soit passé à côté, largement. Bien que les acteurs soient performants et convaincants, cela ne suffit pas à donner une certaine force à un long métrage plus monotone qu’autre chose. C’est triste, sombre et sans espoir. Et c’est tout. Une longue descente aux enfers, avec une finale prévisible et mollement présentée.