Her (**)

Her-716403893-largeCe film raconte l’histoire de Theodore, homme seul séparé de sa femme avec laquelle il est longtemps resté. La rupture est donc forcément très difficile pour lui. Il travaille dans une entreprise futuriste où il écrit des lettres pour des personnes en énonçant simplement les phrases, l’ordinateur se charge du reste. Un jour, il fait l’acquisition d’un programme informatique futuriste avec lequel il peut parler. Il choisit la voix d’une femme, Samantha interprétée par Scarlett Johansson pour son programme, et ainsi, ils communiquent jour et nuit tout d’abord pour être courant de ses mails et ses nouveautés mais leur relation se complexifie ensuite se rapprochant de celle d’un couple.

Le film est tourné de façon simple, les images ne sont pas très bonne qualité ni de très grande recherche. Le réalisateur Spike Jonze a sûrement voulu faire en sorte que la réalité surgisse de son film. Le spectateur ressent bien les émotions qu’éprouve le personnage et nous en venons à nous impliquer dans leurs histoires assez extraordinaires pour nous, mais ordinaires pour eux. L’ambiance du film est assez lugubre dûe à l’état d’esprit du personnage principal et nous ressentons l’engouement du personnage qui s’engage dans cette nouvelle relation. Cependant, l’histoire se complique lorsqu’il commence à éprouver ses sentiments pour ce programme informatique. En conséquence, ce film est assez original par son intrigue mais l’atmosphère dans laquelle le spectateur est plongé est assez dérangeante et déprimante. 

Transcendance (***)

TranscendanceCe film, joué par Johnny Depp, promet une réflexion sur l’impact de la technologie sur l’humanité. Le personnage principal, un célèbre scientifique, meurt d’une attaque terroriste, et sa femme a la volonté de maintenir sa matière cérébrale en vie dans un ordinateur doté d’une conscience et capable de réfléchir. En effet celui-ci avait inventé une machine qui pouvait répondre aux besoins et ordres de celui qui s’en servait. Mais bientôt, la machine surpasse l’homme et a des ambitions qui pourraient détériorer l’humanité.

Le film est bien tourné, et tient le spectateur en haleine. Nous suivons deux points de vues : celui de la femme et la machine, et celui des terroristes anti-technologie qui veulent détruire celle-ci pour conserver l’humanité. Le film ne prend pas de point de vue spéciale, c’est à nous de juger quelle serait la meilleure solution.