Rectify (***)


rectify-first-season.154-27095Daniel Holden, est un jeune homme d’une bonne famille typiquement américaine, de 18 ans lorsqu’il est condamné à la peine capitale pour le meurtre de son ancienne petite amie. Pourtant, 19 ans plus tard, il est libéré grâce à une preuve ADN.

Sans être disculpé de tous soupçons, Daniel retrouve la liberté et essaie de vivre une vie normale, après avoir passé 19 ans à attendre le bourreau.

Le meurtre qui envoya le jeune Holden dans le couloir de la mort est un crime nébuleux, et le reste tout au long de la saison. Il y a d’un côté, la police et les procureurs qui croient que Daniel Holden est le véritable assassin et qui pensent qu’il n’aurait jamais du être libéré, et de l’autre, l’avocat de Holden et sa famille, qui eux croient qu’il est innocent. Et entre tous ces protagonistes, nous avons Daniel. Un homme brisé de bien des façons, qui s’était préparé à mourir pendant presque 2 décennies. Et voilà qu’il se retrouve chez lui, avec sa famille et tous les douloureux souvenirs d’un passé horrible.

Dans l’épisode 1, nous faisons la connaissance de Daniel et de sa famille. Devant nos yeux se déploient une famille qui essaie de renouer avec celui qu’ils ont perdu il y a si longtemps. C’est une intéressante présentation de ce que tous ces gens ont vécu de pénible. Le passé a fait des ravages. Je ne cacherai pas qu’ici, le personnage principal semble niais et n’exprime que très peu d’émotion. Il est toutefois facile de comprendre que c’est un jeune homme traumatisé, qui de bien des manières, est encore un adolescent, puisque toute sa vie d’adulte, il l’a passé en prison.

Dans l’épisode 2, je ne vous cacherai pas que les choses deviennent un peu bizarres, avant que l’on comprenne bien où l’histoire nous emporte.

Dans l’épisode 3, c’est le retour à la vie Daniel, son éveil. Il reprend lentement ses marques et devient plus proche de ce qu’il était avant son incarcération.

Et ainsi de suite pour les épisodes suivants, avec par ci par là, des incursions dans le passé de Daniel, dans le couloir de la mort.

Au fur et à mesure que l’on progresse dans cette série vraiment très dramatique, on se demande toujours, est-ce que Daniel est coupable ou pas. Car l’histoire est fignolée de façon à ce qu’il soit très difficile d’en juger. Puis, peu à peu, les choses prennent une tournure à laquelle on ne s’attend pas et bang… Le suspense prend le dessus.

Même s’il faut reconnaître que c’est très loin d’être une comédie, cette série est prenante et intéressante. Les acteurs sont convaincants et l’intrigue est bien menée.