Don’t you forget about me (***)

dontyouforgetaboutmeTess s’est séparée de son copain depuis quelques temps et n’arrive pas à se consoler de cette séparation. C’est pour cela que le jour du Nouvel An, elle se retrouve seule dans son appartement à regarder les objets qu’elle a gardés de sa relation. Et alors qu’elle regarde une émission, elle prie pour que cette relation n’ait jamais existée. Et c’est ce qui arrive.

Tess veut refaire sa relation avec Seb et part de l’avantage qu’il ne se souvient pas l’avoir déjà rencontrée pour faire ce qu’il veut qu’elle fasse et pour être ce qu’il veut qu’elle soit. Avec son journal intime, elle refait sa relation en enlevant les erreurs qui avaient pu se produire dans le passé. Mais à quel prix ?

Même si le concept est assez peu commun, l’histoire n’est jamais irréaliste. Alexandra Potter fait tout pour partir d’une idée voulue par beaucoup de personnes et la rend possible, mais sans tomber dans les excès.

L’auteur, Alexandra Potter, a une écriture très facile à lire et essaie de contourner les clichés. Lorsque l’on s’attend à quelque chose, cela n’arrive pas dans tous les cas. L’histoire est drôle comme le personnage principal et son amie et, finalement, tous les autres personnages. Ils ont tous une histoire bien à eux, et leur romance est développée. Même le grand-père, Gramps, a sa part dans l’histoire. Aussi, l’humour est omniprésent dans le livre, autant à travers les personnages que dans la narration, et c’est avec cela qui rend l’histoire plus légère.

Le livre n’est pas encore sorti en langue française.