Triple Alliance (***)

tripleallianceAlors que Carly sort avec Marc et qu’elle prévoit de le présenter à son père, elle décide de le rejoindre chez lui par surprise. Mais, lorsqu’elle arrive, elle découvre qu’il a une femme, Kate. Elle rentre chez elle et décide de couper les ponts mais Kate la retrouve et veut lui parler de sa relation avec son mari. Après quelques moments passés ensemble, elles se lient d’amitié… et découvrent qu’elles ont toutes deux été trompées par le même homme, Marc. Les trois femmes décident alors de se venger comme il se doit, en toute discrétion.

Le film, qui promettait une comédie délirante, n’a finalement rien d’extraordinaire et reste assez vide et fade. Le rythme du film est mal géré, l’intrigue est assez plate, le spectateur sait comment le film va finir. Le sujet a déjà été abordé de nombreuses fois au cinéma, même si Triple Alliance rajoute des éléments nouveaux assez comiques. Mais les répliques des personnages sont vides, elles se parlent parce que c’est ce qu’elles doivent faire dans une comédie, mais ça s’arrête là.

Les trois femmes se comportent de façon très naïve, et frôlent même parfois le ridicule. Tout à coup elles s’adorent alors qu’elles se sont inconsciemment trahies, et nous ne comprenons pas bien comment elles ont fait pour en arriver là. Et alors qu’on pourrait le penser, Cameron Diaz n’a pas le rôle principal. C’est la mariée trompée qui domine, et son caractère excentrique nous irrite. Néanmoins, les femmes ne sont pas des victimes de l’infidélité. Au contraire, elles le prennent plutôt bien.

Le film, bien qu’il ne dépasse pas les attentes, se laisse tout de même regarder. Il est rythmé par des musiques bien choisies et se place à New York ou aux Bahamas, ce qui permet néanmoins aux spectateurs de se divertir.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire