Younger (***)

imagesAlors qu’elle vient de subir un divorce et que sa fille est en Inde, Liza, qui a 40 ans, essaie de refaire sa vie, en commençant par chercher un travail. Mais elle se rend vite compte qu’à cet âge, il est assez difficile de repartir de zéro. Avec l’aide de son amie Maggie, elle se fait donc passer pour une femme de 26 ans, après être passée par un relooking extrême. C’est grâce à cela qu’elle obtient un emploi dans une maison d’édition et qu’un jeune homme, Josh, lui fait des avances.

La série ne comporte pour le moment qu’une saison de 12 épisodes, mais retrace tout de même bien les bases du roman de  Pamela Redmond Satran du même nom. Il parle du changement d’identité et comment une personne se raccroche à ses années de jeunesse pour avoir du succès et une réussite sociale. Dans le même temps, le personnage principal nous livre ses angoisses, qu’elle confie à sa meilleure amie, l’exubérante Maggie, face à sa situation pour mieux la gérer. Les autres personnages ont un caractère tout à eux. Diana, la responsable de la maison d’édition, ne montre que son côté stricte alors que nous observons qu’elle a des difficultés à rencontrer l’heureux élu. Sa collègue, Kelsey, jouée par Hilary Duff, représente, quand à elle, la fille légère qui a un copain égocentrique et égoïste mais qui ne veut pourtant rien changer. Chaque personnage a un rôle déterminant dans l’histoire, et c’est sur leurs interactions que la série télévisée est basée.

Le concept de la série est tout de même faible. Nous n’avons pas l’occasion de dégager une philosophie du mode de vie de Liza. Cela reste une série légère pour tout type de personnes. L’idée de faire semblant d’avoir 26 ans est le pilier pour évoquer les relations compliquées des personnes. Liza, par exemple, a subi un divorce et essaie de reconstruire sa vie. Elle a des sentiments pour un homme qui une vingtaine d’années de moins qu’elle, et en même temps, son responsable, qui est plus proche de son âge, lui fait des avances. La série se focalise donc plus sur les différentes opportunités qu’offre la vie, mettant en gros plan Liza qui a le pouvoir de prendre ses propres décisions.

La première saison est assez courte, peut-être trop courte pour pouvoir dégager un réel enjeu. Néanmoins, elle a du succès grâce aux différentes facettes des personnages devant les difficultés d’un mensonge comme celui-là.

Avec mots-clefs , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>